Coussins D Allaitement. Coussins D Allaitement With Fabuleux Coussin Allaitement Jumeaux Corpomed

Coussins D Allaitement. Coussins D Allaitement With Fabuleux Coussin Allaitement Jumeaux Corpomed

... Attrayant Corpomed Coussin D Allaitement Avec Coussin D Allaitement Amazon Maison Design Apsip Simple Coussin Allaitement Jumeaux Corpomed

... Attrayant Corpomed Coussin D Allaitement Avec Coussin D Allaitement Amazon Maison Design Apsip Simple Coussin Allaitement Jumeaux Corpomed

Élégant Coussin Allaitement Jumeaux Corpomed - Extrait de la difficulté d'allaitement 75 (avril-pourrait aussi-juin 2008) je suis la mère heureuse de jumeaux. Ils ont tout simplement huit mois d’existence et j’ai néanmoins le plaisir de les allaiter. La naissance de mathéo et andréas est survenue à 37 semaines et demie, faute de liquide amniotique. Ils pesaient chacun 3,4 kg. On devient en état de siège, le second en transversal. Leur livraison, programmée, se fait par phase césarienne. Après l'expédition, les vérifications avaient été effectuées et je ne pouvais pas installer mes bambins ni même les contacter. Papa, cadeau, a insisté chez le pédiatre pour que je veuille les voir à travers l'incubateur. J'en ai vu un de l'avant, le second de l'arrière. J'avais l'habitude d'être cousu une fois que je devais informer le pédiatre, qui s'en allait à l'aide de l'aide de l'incubateur, que je voulais allaiter et que je ne souhaitais par conséquent aucune bouteille d'eau ni aucun composant à recevoir. Le pédiatre a refusé, il n'acceptait pas maintenant qu'ils soient nourris avec la seringue, affirmant que c'était devenu un concept dépassé depuis vingt ans! Je suis resté avec mes enfants jusqu'au soir. Ils ont été en bonne santé, mais sont toujours sous surveillance en néonatologie. J'ai très mal vécu de nos jours. Seul dans ma chambre, j'ai pleuré tout le temps. Mon mari est devenu avec les bambins, comme convenu rapidement. La sage-femme, me voyant pleurer, a évité de me parler. Je n'étais plus autorisé à tirer mon lait pour l'accepter. Le lait supposé pour les tout-petits devait être tiré par un tire-lait néonatologique; il ne pouvait pas être tiré avec l'aide de la mère en maternité pour être donné à elle ou à ses enfants hospitalisés en néonatologie. Ils ont refusé de m'y emmener, la branche néonatale n'était plus pratique pour les brancards, et les sages-femmes ont refusé que je passe dans un fauteuil roulant, sinon je tombais! Je ne mettais plus mes enfants au sein avant 18 heures le soir. J'ai été informé toute la journée qu'il n'y avait aucune urgence à leur présenter un sein! Notre réunion a commencé comme suit: je les ai placés collectivement au sein. J'avais organisé cette seconde pendant de nombreux mois, documentant avec l'association breastfeeding twins and. L'animateur lll m'a observé. J'ai une fille de 11 ans, la plus simple qui ait été allaitée pendant 3 semaines, et cette fois, j'ai voulu allaiter. Les débuts se sont avérés difficiles. J'ai essayé de nombreuses techniques pour allaiter mes deux petits enfants, qui se sont immédiatement endormis sur la poitrine. J'ai essayé de les allaiter simultanément, puis à tour de rôle, en changeant le sein à chaque allaitement, puis une fois compatible avec l'alimentation. Mes bébés ont perdu les 10 règles de leur poids initial et ont eu du mal à reprendre du poids immédiatement. J'ai été autorisé à leur présenter des suppléments que les auxiliaires pédiatriques leur ont administrés. Les doses ont été cachées par des infirmières pédiatriques. Les suppléments diététiques ont été ajoutés à la bouteille à la demande du pédiatre, alors même que je m'étais battu pour qu'ils prennent livraison de la seringue. Le pédiatre m'a vivement conseillé de ne pas mettre systématiquement les bébés dans le sein et de prévoir de leur fournir un biberon. Je suis arrivée ici, à présent, soulagée et très inquiète: le seul avantage était qu'avec un retard de la poitrine et de l'allaitement, l'allaitement ne durerait pas longtemps. Rozenn, l'animatrice lll, a toujours été là pour me concentrer et se rendre disponible pour défendre mes intérêts. J'ai tenté de nombreuses stratégies pour apprécier les enfants de leur individualité. Je les ai allaités chaque fois qu'ils ont eu faim à différentes occasions, collectivement une fois qu'ils ont eu faim ensemble. Tout au long des repas simultanés, je les ai nourris assis sur le seuil du lit, dans un ballon de rugby, avec un coussin corpomed, mais ce rôle ne me rassurait pas à présent: je craignais constamment que quelqu'un me glisse en même temps deuxième dedans. En utilisant par contre, je mets en place un premier bébé dans la poitrine, dans le rôle conventionnel, et s’il avait, tout au long de l’alimentation, que le second ait faim, je le mettais alors au second sein dans un ballon de rugby. Et c’était la position de couchage que j’ai finalement choisie alors que les deux bambins souhaitaient téter simultanément: un bébé allongé sur toutes les facettes de mon corps, tous deux retenus à l’aide d’un traversin rigide. L'allaitement simultané permet en outre de ne plus perdre le précieux lait qui coule du deuxième sein et, par conséquent, de bénir l'enfant qui tète moins vigoureusement. Je n’ai aucunement pratiqué l’allaitement mixte traditionnel, alternativement l’allaitement ou l’alternative. Je plaçais systématiquement chaque bambin à l'intérieur du sein, toutes les trois heures au début, puis à leur demande. Si l'un d'entre eux ou les deux ne semblaient pas complets à présent, je prenais une préparation pour nourrissons au biberon. Mathéo a toujours distingué les poitrines et les biberons et les a adaptés à chacun. Il n'a jamais refusé le sein ou le biberon une fois que je l'ai présenté. Lorsque nous avons regagné notre foyer, cela ne m’est nullement imposé à moi, mais à leur père, qui leur a donné l’allaitement maternel non basé sur des composants, à la fois devant lui ou contre son abdomen, pour les aider à faire la distinction. Par contre, revenant de la maternité, andreas ne désirait pas la poitrine. Alors j'ai fini de le lui donner. J'ai tiré mon lait et l'ai présenté au gobelet pendant 2 jours. Ses lèvres ont été alignées avec le lait pour le sucer. Il a pleuré, car il a dû faire un certain effort pour se nourrir, mais il s'est très bien débrouillé. Puis il reprend l'usage du sein. J'ai décidé de continuer à lui donner du lait de formulation. Quelque temps plus tard, il ne souhaitait plus le biberon, j'ai réussi à allaiter exclusivement et à allaiter son frère 1/2. Cependant je n'avais plus besoin d'inconvénient à mathéo, alors j'ai encore une fois passé le système à la tasse à andreas, qui a ensuite repris la bouteille. De nos jours, je les allaite au cours de la journée au moins 3 fois et généralement en même temps; ce sont de splendides moments d'échange et de bonheur.